Actualités

L’UE impose 5 ans de mises à jour pour les téléphones

UE mise à jour

Les législateurs de l'UvE ont proposé des exigences assez strictes pour les smartphones mis en vente dans la région. Les régulateurs ont, d’une part, suggéré que les constructeurs proposent au moins 5 ans de mises à jour de sécurité. D’autre part, ils demandent 3 ans de mises à jour du système d'exploitation pour tous les appareils. En outre, ces mises à jour de sécurité et de système d'exploitation devraient parvenir aux utilisateurs dans un bref délai. Il s’agirait notamment de les mettre à la disposition des utilisateurs au plus tard 2 mois après la sortie publique.

Des bouleversements en vue dans l’UE

Si ces lois sont appliquées, elles pourraient modifier fondamentalement les habitudes des équipementiers mobiles. Elles auraient notamment un impact sur la façon dont les firmes gèrent le support logiciel de leurs appareils. À ce jour, Samsung et Google sont les seules marques qui promettent 5 ans de mises à jour de sécurité pour leurs téléphones. Malgré cela, ce ne sont pas tous leurs appareils qui bénéficient de ces avantages. Samsung publie également 4 mises à jour majeures d'Android pour ses appareils haut de gamme. Ce qui constitue la durée la plus longue qu’une firme propose aux utilisateurs. En comparaison, Google et d'autres marques tablent sur 3 ans, voire moins, de mises à jour majeures du système d'exploitation.

Un tel règlement de l'UE pourrait, de ce fait, obliger les constructeurs à proposer des mises à jour pendant plus longtemps. Et cela, non seulement pour leurs téléphones phares, mais aussi pour les appareils d'entrée et de milieu de gamme. Le projet de loi stipule de plus que la capacité de la batterie d'un appareil ne devrait pas se détériorer après une mise à jour du logiciel du système d'exploitation. Les législateurs précisent également qu'aucune modification des performances ne doit résulter du rejet de la mise à jour, sauf pour les applications tierces.

UE mise à jour

Prolonger la durée de vie des téléphones

Par ailleurs, le projet de loi vise à améliorer la durée de vie des smartphones et des tablettes. Il suggère, en effet, que les smartphones et les tablettes vendus dans l'UE aient des pièces de rechange pendant 5 ans. Ces pièces de rechange prennent en compte, entre autres, les batteries, les écrans, les caméras et les ports de charge. Cette proposition par du constat selon lequel les appareils ne sont pas suffisamment recyclés et utilisés. En conséquence, les utilisateurs les remplacent prématurément, ce qui entraîne un gaspillage de ressources. Si elle trouve l'approbation, cette proposition de loi devrait donc faire passer leur durée de vie de 3 ans en moyenne à 5 ans.

Il faut noter que ce n’est pas la première fois que l’UE s’engage dans des projets de loi concernant les smartphones. Ces derniers temps, l'Europe a même montré la voie à suivre en matière de réglementation dans ce domaine. En effet, l’Europe a récemment adopté une loi exigeant que tous les constructeurs équipent leurs mobiles d'un port de recharge USB type C d'ici à 2024. Ainsi, le nouveau projet de loi vient renforcer les lois déjà en vigueur en Europe. Par ailleurs, leur impact devrait s’étendre à d’autres régions du monde.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqué par *