Actualités

Telegram : Une amende de plus de 5 millions d’euros en Allemagne

Telegram

Le service de messagerie Telegram fait l’objet d’une attention particulière de la part des autorités allemandes. Celles-ci ont déjà accusé l’application de servir de « moyen de radicalisation » il y a peu. À présent, la société doit faire face à une amende de 5 125 millions d’euros pour avoir enfreint la loi du pays. Cette nouvelle survient après que Telegram a fourni des données sur ses utilisateurs aux autorités allemandes. Ce qui fait également suite aux soupçons d’activités terroristes et d’abus d’enfants enregistrés sur la plateforme.

Ce que la justice allemande reproche à Telegram

Rappelons que Telegram est aujourd’hui l’une des principales applications de messagerie dans le monde. En effet, la plateforme revendique à ce jour plus de 550 millions d’utilisateurs, dont de nombreux abonnés Allemands. Telegram compte, par exemple, plus d’abonnés que des services comme WhatsApp et Messenger. Pour ce qui est de la loi en Allemagne, chaque application de messagerie doit d’abord disposer de réglementations. Ensuite, les plateformes doivent avoir un moyen légal de signaler tout contenu illégal. C’est ainsi que la police criminelle a mis en garde contre une mauvaise utilisation de l’application. En effet, des utilisateurs s’en seraient servis pour attaquer des politiciens, des chercheurs et des professionnels de la santé. La police a ainsi noté des menaces entre utilisateurs et des publications d’appels au meurtre.

Telegram

L’Office fédéral de la justice a, en outre, déclaré que Telegram n’avait pas établi de moyen légal de signaler les contenus illégaux. En plus de cela, la plateforme ne disposait pas d’une adresse officielle pour communiquer. Ces deux anomalies seraient les principales raisons de l’incrimination de Telegram. Aussi, la justice allemande a condamné la plateforme à une amende de 5 125 millions d’euros. Pour sa part, le service de messagerie a indiqué que sa foire aux questions donnait plus de détails sur ces questions. Aussi, Telegram compte faire appel face à cette condamnation dans les jours qui viennent.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqué par *